Retour vers le Futur…en Seine

En juin dernier, le festival Infilmementpetit était invité à présenter sa démarche au coeur du festival Futur en Seine.L’occasion pour certains lauréats de revenir sur leurs parcours de formation.L’un d’entre eux, Thomas Massia porte un regard distancié sur l’événement lui-même, nous invitant à une réflexion sur le temps qui passe et la notion de « Futur ».

Retour vers Futur en Seine

C’est le mercredi 21 octobre 2015, à 16h 29, que nous accueillerons Marty McFLy ainsi que le docteur Brown (Retour vers le futur). Tous deux semblent impatients de découvrir le futur, un futur qui pour nous n’est plus si loin… Mais sur quoi vont bien pouvoir s’extasier nos voyageurs du temps ? Peut être que la réponse se trouve au sein du festival « Futur en Seine ».

Festival international, « Futur en Seine » s’est déroulé dans le quartier des Arts et Métiers de Paris, du 11 au 14 juin 2015. Il se présente comme un carrefour des innovations numériques, proposant aussi bien au grand public qu’aux professionnels les inventions censées révolutionner le monde de demain. Cette volonté se retrouve à travers le village des innovations, véritable lieu de rencontre avec les exposants, allant de la démonstration direct à la conférence. Ce dispositif important permet à chacun de se faire une idée sur ce qui pourrait, peut être, faire partie intégrante de notre vie dans le futur.

Avec cette ambition de permettre au public de découvrir ces « grandes innovations », le festival dégage un aspect très rêveur. Son objectif est justement de nous faire rêver d’un futur que l’on peut admirer dans une sorte d’avant première prenant place au sein du festival en lui-même. On pourra alors y distinguer deux types d’exposants ; l’un aura comme volonté de vendre du rêve au public, tandis que l’autre ne cherchera qu’à simplement vendre son innovation. Ces divergences de motivations peuvent se comprendre vis-à-vis de la présence de grosses entreprises, pouvant être de potentiels investisseurs, une véritable opportunité pour les exposants.

Néanmoins, « Futur en Seine » nous donne la chance d’entre apercevoir pendant quelques jours certains aspects du futur. On peut alors considérer que la présence d’un espace dédié à l’éducation, permet de se rendre compte des enjeux du numérique ; enjeux qui d’une manière ou d’une autre finiront par influencer notre manière d’éduquer dans le futur.

Pour le reste, il ne faut pas rêver d’inventions sortants des esprits les plus tordus du monde de la science fiction ; donc pas de voiture volante ni d’Hoverboard au rendez-vous, et ça c’est Marty qui va être déçus !

Alors, non, la plupart des innovations ne sont pas forcement de nouvelles créations totalement originales… Cependant, le fait de pouvoir voir de nos propres yeux un robot qui nous accueille, ou encore de rentrer à l’intérieur même d’un jeu vidéo par le biais d’un casque a réalité virtuelle ; oui, cela permet de vivre quelques expériences bien sympathiques, ce qui, mine de rien, semble être l’un des enjeux du festival.

Au final « Futur en Seine » c’est un peu un voyage à travers le temps, un chemin qui se crée depuis le passé, symbolisé par le musée des Arts et Métiers, en passant par le présent que nous incarnons, pour par la suite se conclure dans le futur par le biais du village des innovations.

MASSIA Thomas

Lauréat du festival Infilmementpetit

 

Auteur: Françoise Maine

Partagé cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *