Le festival du film d’animation

Pour la première année, il était proposé aux classes du premier degré de participer au festival du film d’animation initié par la ddec de Bayonne. Après une réunion d’information ouverte à tous les établissements du département, 24 classes se sont inscrites. 24 enseignants qui ont rapidement été initiés aux techniques de l’animation pour se lancer ensuite avec leurs élèves dans l’écriture et la réalisation d’un film.

L’objectif de participer au festival a contribué à la motivation des élèves et des enseignants. Au vu du nombre de classes et de leurs répartitions géographiques, il avait été décidé d’organiser 3 festivals dans 3 villes différentes : Bayonne, Pau et Gan. Ce sont en tout plus de 500 enfants et 25 enseignants qui se sont retrouvés pour partager leur travail. Pour chacune de ces journées, le programme fut identique :

1- une matinée consacrée à regarder les films dans une salle de cinéma. Voir son film diffusé en grand sur un très grand écran est toujours un moment magique pour les élèves et quand ce même film est en plus regardé par d’autres enfants et d’autres adultes, la magie opère. A la fin de chacun des films des films, deux élèves venaient sur scène micro à la main expliciter leur démarche de création.

micro

En plus des élèves et de leurs accompagnateurs se trouvaient dans la salle un jury d’adultes composés de professionnels de l’image et/ou de l’éducation. Un jury qui avait la lourde tâche de regarder tous les films pour ensuite délibérer et remettre un prix. Mais ici ni gagnants, ni perdants mais un prix remis à chacun des films afin de mettre en valeur le travail de chacune des classes.

2- une après-midi qui permet à tous les élèves de participer à des activités de découverte un peu approfondie du monde des images. Cette année trois ateliers étaient proposés. Un premier dédié aux cycles 3 sur le langage des images qui était complété par quelques conseils pour mieux vivre avec les écrans. C’était notamment l’occasion d’évoquer la question du temps passé sur les écrans, de leurs usages et de leur présenter quelques outils adaptés à leur âge tel que le moteur de recherche poussieresdestoiles.fr . Durant ce temps, les plus jeunes travaillaient avec le cahier de dessin animé qui est en fait un livre de coloriage qui permet de découvrir un dessin animé en coloriant chacune des pages puis en les prenant en photo avec une application dédiée.

Le second temps de l’après-midi a permis aux élèves de découvrir l’ancêtre du film d’animation en créant un flipbook. Les élèves ont alors travaillé par deux (un grand – un petit) pour découper, colorier, assembler puis animer leurs dessins. Effets garanties. On passe de l’effet « magique », « whaou » du cahier de dessin animé à la création image par image d’un « très très court métrage » à l’ancienne. Les enseignants furent nombreux, à ce moment de l’après-midi à être impressionnés par les effets bénéfiques du travail en binôme réunissant enfants de maternelle et de cycle 3.

Pour plus d’informations sur le déroulement de cette journée, vous pouvez télécharger la plaquette de présentation.

Plaquette de présentation

Auteur: Jérôme Gaillard

Partagé cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *