Accueil > Réseau des observatoires de pédagogie > Actualités > Une interpellation pour écouter "vraiment

Une interpellation pour écouter "vraiment

lundi 15 octobre 2012, par Yves Mariani

Nous avions signalé, la semaine dernière, l’intérêt et l’apport du dernier livre de Boris Cyrulnik pour notre démarche d’observation. On trouvera en pièce jointe quelques notes de lecture qui ne rendent pas compte de l’ensemble de ce livre qui rencontre un fort succès médiatique.
Le questionnement de Boris Cyrulnik porte sur la mémoire, sur sa mémoire qui a reconstruit un récit à partir des événements traumatiques qui ont marqué son enfance. Il en vient ainsi à distinguer pour le sujet qui se souvient et qui raconte la "vérité narrative" de la vérité historique. Non ce n’est pas par "mythomanie" ou goût du travestissement que notre mémoire reconstruit ce passé.
« La vérité narrative n’est pas la vérité historique, elle est le remaniement qui rend l’existence supportable… Voilà pourquoi le récit arrangé de ce qui m’était arrivé était plus cohérent que la vérité des faits ».
Pour nous alors, quand nous allons à la rencontre d’élèves, d’enseignants,d e parents, écouter c’est donc, et ce n’est pas facile, accepter d’entendre la « vérité narrative » de la personne, c’est-à-dire sa lecture nécessairement et légitimement subjective. Notre cadre de référence personnel, notre propre histoire, notre culture influencent grandement notre écoute et peuvent interférer dans le dialogue. Bien sûr.
Mais ici, se trouve fondé ce qui est le postulat de départ de chacune de nos rencontres : un crédit radical, sans condition faite à la parole de l’autre. Fondement de notre effort non seulement de ne pas dire à la place de, mais plus encore de déjouer en permanence notre propension à l’interprétation.
Cette "vérité narrative" de l’autre nous permet d’avoir accès à son cadre de référence dont nous ne percevons que des bribes.

Télécharger les notes de lecture :

Word - 36.5 ko
Site en travaux

Site en travaux

Attention : un problème technique (serveur SQL) empêche l’accès à cette partie du site. Merci de votre compréhension.