Accueil > Mission Besoins éducatifs particuliers > Actualités > L’illetrisme, un obstacle à ne pas ignorer

L’illetrisme, un obstacle à ne pas ignorer

jeudi 21 novembre 2013, par Benoit Skouratko

Illettrisme, Grande Cause 2013, Les Assises Nationales et Européennes, Lyon, 13, 14, 15 novembre 2013 : une année d’actions mise en lumière lors de ces journées lyonnaises, une année où l’illettrisme sort de l’ombre.

Le label "Grande Cause Nationale" octroyé par le Premier Ministre aura permis de franchir une étape décisive afin de mettre en lumière un phénomène méconnu, sous-estimé parce qu’ « invisible »...

En effet, les enfants, les jeunes comme les adultes, en situation d’illettrisme, adoptent souvent des stratégies pour contourner cet obstacle. Cette posture conduisant les enseignants, les éducateurs comme les employeurs à mésestimer les difficultés rencontrées par ces élèves, apprentis ou employés. L’illettrisme reste donc délicat à diagnostiquer car il atteint souvent l’image de soi, dévalorisant les personnes qui ne maîtrisent par les compétences dites "essentielles" : lire, écrire, compter... Elles préfèrent masquer leurs difficultés, en se "débrouillant" comme elles le peuvent.

Si les chiffres sont encourageants : on compte désormais 2 500 000 personnes en situation d´illettrisme, alors qu’elles étaient 3 100 000 en 2004, il n’en reste pas moins que le défi est important. Ainsi, l’assemblée plénière des Assises du jeudi 14 novembre au matin comme l’Atelier de l’après-midi, posent clairement la nécessité de croiser les approches pour lutter contre cette réalité. Il faut accompagner les personnes, travailler en partenariat avec les familles et restaurer l’estime de soi afin de construire les conditions idéales de l’apprentissage du lire, écrire, compter.

Ainsi, l’entrée en classe de sixième reste encore trop souvent pour ses "invisibles" un point de décrochage qui peut faire s’installer un illettrisme qui s’aggravera au cours du parcours de formation et fermera l’accès aux emplois qualifiés pour ces jeunes en devenir.

Dans cette attention, lors du Forum de Lille en février 2013, L’Ecole au défi des inégalités, l’Enseignement Catholique, afin de permettre la réussite de tous, a signé une convention avec le Réseau des Observatoires Locaux de la Lecture : ROLL . Le ROLL est un des dispositifs du Centre International de Formation à Distance des Maîtres (CIFODEM) à l’université Paris Descartes sur décision de la ministre de l’enseignement supérieur. il est présidé par le professeur Alain BENTOLILA. Fondé en 1996 par Alain BENTOLILA et Jean MESNAGER, ce réseau regroupe aujourd’hui environ 100 000 élèves de cycle 2 et 3 dans plus de 6000 classes en France, outre mer et à l’étranger. Une quarantaine de collèges ont rejoint le réseau avec un dispositif spécifique. Vous pouvez donc vous connecter au site suivant pour en savoir plus : http://www.roll-descartes.net/fr/accueil.php.
Il est possible de s’y inscrire pour bénéficier d’une formation permettant d’accompagner les élèves. Actuellement, plus de 500 enseignants du premier comme du second degré bénéficient de cette formation et des outils du ROLL pour prévenir l’illettrisme ou accompagner des jeunes en situation d’illettrisme.

Vous pouvez trouver aussi des ressources auprès de l’Agence Nationale de Lutte Contre l’Illettrisme, l’anlci  : www.anlci.gouv.fr . Son site propose des outils, des supports pour accompagner les besoins éducatifs particuliers de nos jeunes en situation d’illettrisme. En effet, la présidente de l’Agence, Marie-Thérèse Geffroy en collaboration avec la journaliste Patricia Gautier-Moulin, propose aux éditions Milan dans la collection Les Essentiels Milan, un petit ouvrage, l’ILLETTRISME. Ce dernier, est un précieux outil pour aborder cette réalité avec les jeunes que nous accompagnons, les parents avec qui nous travaillons et une source d’informations pour travailler en équipe pédagogiques.

Nous ne pouvons plus « lire » cette réalité comme une fatalité mais bien comme une orientation fondamentale qu’il nous faut soutenir.

En effet, « aucun des acteurs ne veut et ne peut accepter une école qui perd pied au point de sacrifier un cinquième de ses élèves. Aucun des acteurs n’est à lui seul responsable de cette situation. En revanche, chacun à la lourde responsabilité d’apporter sa part d’effort… » cf. page 8 du Manifeste de l’Ecole Catholique au service de la nation.

Nous sommes donc invités à être acteurs de la réussite de tous afin de permettre à chacun de maîtriser au mieux les Compétences du Socle Commun. Dans cette logique, le ministre déléguée chargée de la réussite éducative, George Pau-Langevin, dans son discours aux Assises Nationales et Européennes, a annoncé le lancement d’un kit pédagogique pour accompagner les équipes éducatives et la communauté éducative pour mener à bien cette mission.

Benoit Skouratko - coordination du Pôle Collège

Voir en ligne : le Réseau des Observatoires Locaux de la Lecture

info portfolio

Les Essentiels Milan
Un site du Département éducation du Secrétariat général de l'enseignement catholique © 2010-2012
SPIP | Design | Se déconnecter | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0